LES YEUX FERMÉS

Je repense souvent à cet homme qui dansait les yeux fermés, le sourire aux lèvres, le cœur léger. Je repense souvent à lui parce que ce soir-là, avec sa quarantaine et sa solitude, il s’était lancé, paisible, sur la piste de danse de la salle communautaire pour danser les yeux fermés, sans même une petite gêne, sans même se soucier de son environnement; il m’avait impressionnée. Il était seul au monde bien au chaud dans son moment présent, seul à vibrer avec sa grande passion : la musique. Il dansait intensément en donnant vie à chaque note sur son corps. Je m’étais alors dit dans mon cœur de jeune adolescente : « J’aimerais un jour danser librement comme lui. »

Il ne se souciait pas des regards, tellement pas, qu’il n’a jamais su que je l’avais scrutée longuement avec passion. J’étais obnubilée par sa façon d’être lui-même sans compromis. Il m’avait jetée par terre. Il m’avait émue, mais surtout il m’avait inspirée à faire comme lui. À ce moment-là, j’en étais incapable, mais je savais qu’il venait de semer un objectif dans mon cœur qui mûrirait lentement, mais sûrement.

13 ans plus tard, je l’imagine encore dans toute sa grâce identitaire et je m’en sens soulevée parce que je réalise l’impact que nous pouvons avoir sur nous-mêmes, mais aussi sur ceux qui nous entourent en étant simplement libres et vrais! Ça crée un élan contagieux, ça engendre un mouvement d’authenticité et de liberté!

Parfois, il m’arrive moi aussi de fermer les yeux quelques secondes en dansant dans une foule parce que je sais maintenant que le bonheur goûte encore meilleur quand on prend le temps de le savourer, seul avec soi. C’est un moment de recueillement, c’est notre façon d’arrêter le temps lorsqu’il s’écoule si délicieusement qu’on a envie de revivre en boucle un même événement, un même sentiment.

Avoir le courage de fermer les yeux pour mieux goûter sa liberté, sa passion et sa vitalité je nous le souhaite à tous parce que, selon moi, ce n’est qu’en rouvrant les yeux qu’on aperçoit réellement la profondeur de l’univers qui nous habite. Il y a en chacun de nous un monde où résident du courage, de l’audace, un équilibre solide, de la paix, de l’intégrité et de la passion, et ce monde, il suffit parfois uniquement de fermer les yeux pour l’atteindre. Laisser aller notre peur du ridicule et notre peur du jugement et savourer sans demi-mesure ce qui nous habite : c’est aussi ça être LIBRE! Demandez-vous ce qui aura encore de l’importance lorsque vous fermerez définitivement vos yeux, quelles images souhaiteriez-vous voir défiler? Probablement, toutes ces fois où vous aurez pris quelques secondes de recueillement pour vous imprégner du bonheur qui vous traversait, probablement toutes ces fois où vous aurez pris le temps de fermer les yeux.

Laissez s’exprimer vos élans du cœur, car chaque fois que vous OSEZ, vous contribuez à l’épanouissement universel des humains. Nous sommes tous des tremplins les uns pour les autres. Nous avons tous en nous ce pouvoir d’être inspirés et inspirants quand on choisit d’incarner notre Mission de vie et nos couleurs.

Fermez les yeux pour mieux voir l’invisible.

Fermez les yeux pour ressentir sans juger.

Fermez les yeux pour vous imprégner de l’essentiel.

Vous n’avez pas idée du nombre de gens que vous inspirez en étant vous-même!

Vous n’avez pas idée du nombre de vies que vous changez par votre simple façon d’être vous!

 logo-auteure-mademoiselle-mymy

Crédits photo: Anthony Robin

© 2018 Mademoiselle Mymy. Tous droits réservés.

Politique de confidentialité

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?